Le Val d’Orge anticipe le changement climatique - Essonne 21

Le Val d’Orge anticipe le changement climatique

La communauté d’agglomération du Val d’Orge a réalisé son bilan
Carbone®, étape préalable à l’élaboration d’un Plan Climat Énergie
Territorial attendu début 2013. L’ambition affichée : organiser ce
territoire pour lutter contre le changement climatique.

« Si nous continuons à rejeter sans compter des gaz à effet de serre, la température moyenne pourrait augmenter de 4°C », alerte Elisabeth Petit, vice-présidente en charge du développement durable à la communauté d’agglomération du Val d’Orge.

Conformément aux exigences de la loi Grenelle 2 (2010), la collectivité lancera donc, fin 2012, son Plan Climat Énergie Territorial. Elle s’était déjà illustrée dès 2006 en tant que première communauté d’agglomération à créer un Agenda 21 en Île-de-France. « La première étape consiste à réaliser un bilan carbone®, c’est-à-dire un état des lieux des gaz à effet de serre générés sur le territoire », explique
Juliette Rolland, responsable du service Agenda 21.

Les déplacements, trop souvent en voiture individuelle, constituent le premier poste d’émissions des Valdorgiens, suivis par l’alimentation et le logement (construction et occupation).
Concernant l’agglomération, le traitement des déchets est le principal émetteur de CO2 (92% des émissions sont liées à l’incinération des ordures ménagères), devant le transport de personnes. Ces résultats vont à présent servir de base à la rédaction d’un plan d’actions destiné à réduire de 20%, d’ici à 2020, la production de gaz à effet de serre dans les domaines des transports, du logement, de la consommation ou de l’aménagement du territoire.
Le Plan Climat Énergie Territorial sera ensuite soumis au Conseil de
développement du Val d’Orge, composé d’environ 150 acteurs de la société civile, afin d’associer les acteurs locaux à cette réflexion.

De son côté, le Conseil général de l’Essonne a d’ores et déjà attribué
son label 2012 « Agenda 21 » à cette initiative.