Le "club écolo" au collège Guillaume Budé à Yerres

Depuis deux ans, le professeur documentaliste du collège Guillaume Budé a mis en place un "club écolo" d’une 50 d’élèves répartis en deux groupes.

La première année du projet était d’instaurer dans l’établissement un mode de comportement responsable. En effet dans l’enceinte du collège, les stores en salle des professeurs et dans les salles de cours étaient presque toujours fermés, les lumières allumées toute la journée, les papiers gâchés...

Pour modifier ces comportements, le club décide donc d’instaurer pour commencer le système du tri sélectif (recycler les piles, les vieux téléphones portables, les batteries, les cartouches d’encres, les papiers etc.).

Fort de ce succès, une bande dessinée a été réalisée par les élèves pour rappeler l’ensemble des comportements responsables. Le personnage de la BD, "Mario l’écolo" est devenu peu à peu la mascotte de l’établissement. Cette bande dessinée a ensuite été vendue lors du marché de noël de la ville.

La deuxième année a été plus axée sur la protection de l’environnement et le développement durable. Pour cela les élèves ont travaillé sur les divers grands écosystème mondiaux et les espèces inféodées à ces milieux. L’objectif étant de réaliser une exposition à base d’origami de leur travail de recherches et de la faire circuler dans l’établissement et dans les médiathèques de la ville. Ce travail se poursuivra l’année prochaine.

Les objectifs de ce club sont nombreux :

  Sensibiliser les collégiens et par la même, le corps enseignant et le personnel administratif au développement durable ;
  Inciter à être des citoyens responsables (apprentissage du tri sélectif),
  Sensibiliser à l’information d’actualité,
  Développer l’esprit critique des élèves face à l’information et les former à la validation des sources,
  Inciter à la lecture (réalisation de panneaux au travers de thématiques abordées sur des sujets concernant le développement durable),
  Favoriser l’initiative et l’autonomie,
  Favoriser le travail de groupe (ventes de leur travaux, atelier origami).

Pour mener à bien ces projets de nombreux partenariats ont été créés (la mairie, les médiathèques, des associations).

Ce club permet peu à peu de sensibiliser la communauté éducative de l’établissement et donne des perspectives à plus long termes.